La solidarité

"La solidarité ne se mesure ni en temps, ni en distance, elle n'a pas de frontières, et toute son énergie elle la puise à un seul endroit : le coeur"



5200 euros récoltés par les Nez Rouges pour la Fédération des Maladies Orphelines

« Je rêvais l’aventure et je l’ai réalisée ! »,
Je rêvais l'aventure et je l'ai réalisée ! c’est ce que Guy DUMONT, président de Groslay Solidarité, Monsieur Nez Rouge nous a confié. Une belle et grande aventure qui a débuté au mois de février 2006 pour s’achever le 13 décembre dernier dans le Salon d’Honneur de la Mairie. Dix mois de mobilisations, au travers de l’opération « Groslay Nez Rouges », au travers de 6 actions menées tambour battant et tous azimuts, salon du livre, brocante, kermesse, karaté et hip hop, mini championnat de football, gospel, et toute cette énergie au profit des enfants atteints de maladies orphelines, une organisation considérable et beaucoup de stress qui ont permis de récolter, durant toute cette campagne, la somme globale de 5200 euros. C’est donc le mercredi 13 décembre 2006 au soir, en présence de M. Joël BOUTIER, maire de Groslay, des élus des deux conseils municipaux « adultes » et « jeunes », des acteurs et partenaires de l’opération, de nombreux présidents d’associations, que Guy DUMONT, président de l’association Groslay Solidarité, a remis au nom de l’association qu’il préside, de la Ville et de tous les donateurs, un chèque de 5200 euros aux représentantes de la Fédération des Maladies Orphelines ; Martine GRANDIN, secrétaire générale de la FMO et Alexandra MÉNEC, responsable des actions Nez Rouges. Cette somme, une petite goutte d’eau qui vient s’ajouter aux autres, permettra, nous n’en doutons pas, d’apporter une aide supplémentaire à la recherche pour découvrir des traitements pour lutter contre ces maladies rares, dites orphelines, qui ne l’oublions pas, au jour d’aujourd’hui, sont au nombre de 8000, c’est-à-dire 8000 pathologies différentes qui touchent plus de 4 millions de personnes en France, dont des Groslaysiens …

Guy DUMONT nous dit pour conclure : « En 2007, mon combat sera le même, et cette année encore je serai fier de porter mon nez rouge, symbole de ma lutte contre la fatalité, et je serai honoré que les gens m’appellent Monsieur Nez Rouge quand ils me croisent dans les rues de Groslay, ça prouve que je n’ai pas fait cette opération en vain et qu’ils me reconnaissent pour ce que j’ai fait, et tout cela me donne des ailes et la force de m’investir pour cette nouvelle aventure qui s’annonce, comme quand j’ai participé en 1986 au Paris-Roubaix en amateur, je suis à nouveau prêt ! »

Aucun commentaire:

AUTRES BLOGS MNR

AUTRES BLOGS MNR
Monsieur Nez Rouge. Revue de presse

Entr'Ombres et Lumières